Sur YouTube, le doublage en langue étrangère comme nouvelle frontière

Miniature d'une vidéo traduite en français par le youtubeur américain MrBeast.

Jimmy Donaldson, alias MrBeast, est le youtubeur le mieux payé au monde. À seulement 23 ans, cet Américain a empoché en 2021 plus de 54 millions de dollars grâce à la plate-forme vidéo, d’après Forbes, et a généré environ 10 milliards de vues. Désormais sixième youtubeur le plus suivi, MrBeast n’a cependant pas l’intention de se reposer une seule seconde sur ses lauriers de superstar : récemment, l’Américain a créé une dizaine de chaînes YouTube dans pourquoi il parle, grâce au doublage, différentes langues comme l’espagnol, le russe et même le français.

Il n’est pas le premier sur YouTube à vouloir s’exporter ainsi dans divers pays. La chaîne pour enfants Like Nastya, par exemple, suivie par près de 88 millions de personnes, a également été doublée dans de nombreuses langues au cours des trois dernières années, de même que Steve-O, figure phare de la franchise « Jackass », a lancé il y a quelques mois une chaîne avec un doublage en espagnol. Tous ont le même objectif : faire tomber la barrière de la langue pour conquérir de nouveaux territoires. Et ainsi faire fructifier un peu plus encore leurs entreprises.

Et pour quelques dollars de plus

« Quand j’ai fini une vidéo pour ma chaîne en anglais, j’en crée une autre version dans laquelle j’enlève tous les éléments textuels et je sépare les pistes audioau explique Monde Derek Muller, vidéaste australien derrière la chaîne de vulgarisation scientifique Veritasium, aux 11 millions d’abonnés. Ensuite, on enlève les pistes de voix et on double cette vidéo en espagnol ou en arabe, par exemple »ajoute celui qui a aussi créé des déclinaisons de sa chaîne en hindi et en italien.

Cette méthode permet à Derek Muller de segmenter son offre en ligne et de maximiser ses revenus grâce à un seul et même contenu répliqué pour des publics distincts. « Avec ma chaîne en espagnol [qui cumule 1,5 million d’abonnés]j’ai vu mes revenus totaux augmenter d’environ 10 % », confie le youtubeur. Eyal Baumel, qui gère la stratégie commerciale de la chaîne Like Nastya, revendique aussi des profits générés par ce qu’il appelle la « localisation » de contenus par la langue. Interrogé en 2020 par le journal Temps de l’Hindoustanil affirmait que cette stratégie permet, pour certaines vidéos, d’en « doubler ou tripler les revenus »qui produiront majoritairement de la publicité en ligne.

Certains entrepreneurs ont fait leur fonds de commerce de cette volonté d’internationalisation de la part des vidéastes. C’est le cas de Farbod Mansory et de sa start-up Unilingo, société canadienne spécialisée dans le doublage sur Internet à laquelle font appel MrBeast et Veritasium. L’entreprise travaille avec des comédiens dans différents pays et administre de A à Z les chaînes en langues étrangères au nom des youtubeurs. En échange, ces derniers lui cèdent une part des revenus générés. Contactés, Unilingo et son fondateur n’ont pas donné suite aux sollicitations du Monde.

Il vous reste 53,9% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

About 1t76c

Check Also

Fonds d’écran Archives – Hello Disneyland : Le blog n°1 sur Disneyland Paris

A l’honneur cette semaine, la salle de The Twilight Zone – Tower of Terror, attraction …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.