« Obi-Wan Kenobi » : le premier teaser de la nouvelle série Star Wars

Avec Seriesmania, Lille et les villes du Nord de la France se transforment en salle de projection géante : le paradis pour les fans de séries.

On peut se perdre dans les jolies ruelles du Vieux Lille, trouver le « moule-frites » de la ville ou la brasserie la plus réputée. Et surtout, visionner des séries en avant-première : celles qui seront dans les moins prochains sur vos écrans. Et ça se bouscule, les salles faisant le plein à chaque projection (gratuite !)… au point de devoir multiplier les diffusions, d’où le livret fournit qui permet justement de préparer son festival sereinement, car depuis 2018, Sériesmania est d’abord et avant tout le plus grand événement européen entièrement dédié aux séries. Et en parlant de projections, les plus courues restent celles où tout le casting, comme réalisateurs, producteurs ou créateurs organisent un débat animé par un journaliste spécialisé d’un questions-réponses avec le public.

Après le lancement en fanfare le vendredi soir avec une « nuit Le fil », place aux projos, dont l’une des plus attendues est celle, justement, Nous possédons cette ville du producteur de la série culte américaine, Davis Simon, qui après Le fil a lancé notamment avec George Pelecanos Le diable et Treme. Salle comble et applaudissements après les deux premiers épisodes qui seront diffusés à partir du 25 avril sur HBO. Et les acteurs de venir en discuter en direct sur la scène de la salle du Nouveau Siècle : dire que la série est géniale relève de l’évidence, elle se déroule à Baltimore (évidemment) dans le milieu des flics pourris. Ca vous rappelle quelque chose ? Le carton semble assuré. En parallèle, Sériesmania lançait à ce moment le Prix du public, chaque participant pouvant voter pour la série de son choix. Rendez-vous donc en fin de festival. Car la compétition est rude, et les visionnages, dans trois salles lilloises – le Majestic, l’UGC et le Nouveau Siècle – et d’autres autour de la métropole du Nord, s’enchaînent sans temps morts ou presque. Il faut donc trouver le temps pour se rendre au Village Festival, situé à côté de la Gare de Lille Flandres, pour découvrir d’autres animations autour de la passion « série ». Découverte des décors en réalité virtuelles, ateliers, expo (sur Le fil encore !), objets cultes – du trône de Jeu des trônes à la DS de Le mentaliste –, sans même parler des ateliers et des rencontres avec des auteurs et/ou acteurs sur le plateau spécialement aménagé, et de bien d’autres animations et expositions, y compris les tailleurs de La nounouc’est terrible !

Le dimanche, place aux avant-premières avec le sidérant La Naissance DE Daniel F. Harris, une série britannique produite par la BBC où l’acteur principal est venu nous présenter les deux premiers épisodes avec son accent écossais à couper à la hache. Esthétisante, prenante, haletante même, et bien qu’encore en attente de diffusion, cette plongée psychiatrique est imparable. Parallèlement, d’autres séries, dont le très attendu Le roi, lieu d’Italie, qui se déroule dans une prison. Tout un programme sachant que ce programme est signé par le coscénariste de Gomorre ! Côté français, Sentinelle, qui sera diffusé sur OCS, revient sur l’opération Barkhane, au Mali. Ecrit par Frédéric Krivine, l’auteur d’Un Village français, l’action se déroule dans le désert et évoque les conditions de vie des soldats engagés dans l’opération, si les décors sont somptueux, l’image, crue, rappelle aussi la difficulté de la mission de ces engagés.

Le soir venu, c’est la grande première du surprenant Danse du feuune série israélienne qui plonge, comme Peu orthodoxe ou les Schtisel sur le monde fermé des ultra-orthodoxes et réalisé par la cinéaste Rama Burshtein, qui signe une mini saga autour de deux personnages constitués – une post-adolescente qui découvre le monde et un rabbin qui doit trancher quant à savoir s’il succèdera à son père décédé à la tête de sa communauté. Tout le casting était venu à Lille rencontrer son public et la question qui a suivi a été aussi animée que sympathique. Le festival dure jusqu’au 25 mars, et l’occasion de découvrir aussi bien la ville de Lille que les prochains grands succès du petit écran.

Festival Avantage de ce ? on peut également suivre en direct en ligne !

Tout savoir sur le festival

Belkacem Bahlouli

About 1t76c

Check Also

Fonds d’écran Archives – Hello Disneyland : Le blog n°1 sur Disneyland Paris

A l’honneur cette semaine, la salle de The Twilight Zone – Tower of Terror, attraction …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.