Elsevier
Journal international des agents antimicrobiens
https://doi.org/10.1016/j.ijantimicag.2020.106006Obtenir les droits et le contenu

Points forts

Le SRAS-CoV-2 se propageait déjà en France fin décembre 2019, 1 mois avant les premiers cas officiels dans le pays.

La propagation communautaire précoce modifie notre connaissance de l’épidémie de COVID-19.

Ce nouveau cas modifie notre compréhension de l’épidémie, et les études de modélisation doivent s’ajuster à ces nouvelles données.

Abstrait

L’épidémie de COVID-19 aurait débuté fin janvier 2020 en France. Nous rapportons ici le cas d’un patient hospitalisé en décembre 2019 dans un service de réanimation d’un hôpital du nord de Paris pour une hémoptysie sans diagnostic étiologique. La RT-PCR a été réalisée rétrospectivement sur l’échantillon respiratoire stocké et a confirmé le diagnostic d’infection par le coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2). Sur la base de ce résultat, il apparaît que l’épidémie de COVID-19 a commencé beaucoup plus tôt en France.

Mots clés

COVID-19[feminine

Maladie du coronavirus 2019

SRAS-CoV-2

Unité de soins intensifs

La France

Voir le résumé

© 2020 Elsevier BV et Société internationale de chimiothérapie. Tous les droits sont réservés.