ce qu’il faut retenir des annonces de Jean Castex

S’endommageant à l’issue d’un conseil de défense sanitaire, le chef du gouvernement en a appelé à la responsabilité des Français pendant les vacances de Noël et du Nouvel an, tout en « assumant » de renforcer la pression sur les près de cinq à six millions de personnes qui ne sont pas encore vaccinées après avoir « laissé le temps » de se décider. « Il n’est pas admissible que le refus de quelques Français de se faire vacciner affecte la vie de tout un pays », a fait valoir Jean Castex.

De nouvelles recommandations devraient être données aux Français à l’issue du Conseil de défense sanitaire ce vendredi en fin de journée. Jean Castex prend la parole à l’Elysée à 19 h 30. Réduction du délai pour la 3e dose, renforcement des mesures de protection aux frontières, contrôles accrus des pass sanitaires : plusieurs pistes sont étudiées pour contenir la propagation de l’épidémie de coronavirus .

Les soignants « éprouvés »

L’épidémie continue de se propager à grande vitesse en France. Le taux d’incidence a dépassé ceux des pics épidémiques des trois vagues précédentes avec plus de 500 cas pour 100 000 habitants indiqué Santé Publique Fance. La situation se stabilise chez les plus de 60 ans mais elle se dégrade nettement chez les plus jeunes, notamment la tranche 6-10 ans. « La 5e vague Delta est là et bien là. (…) Elle continue à fortement nous toucher, avec plus de 50 000 cas par jour. » indique Jean Castex.

Reconnaissant la difficulté de demander de nouveaux efforts aux Français face à cette crise « qui semble ne pas finir », il les appelle à tenir pour les soignants, épuisés par près de deux années de lutte contre la pandémie.

Alors que les hospitalisations n’ont cessé d’augmenter ces dernières semaines, compromettant une nouvelle fois les vacances de fin d’année pour de nombreux personnels, Jean Castex a indiqué que les heures supplémentaires à l’hôpital seraient payées en double « dès lundi » .

La rémunération des heures supplémentaires versées à l’hôpital sera multipliée par deux à partir de lundi – Jean Castex

310 cas d’Omicron en France

La variante Omicron a été détectée chez 310 personnes dans plusieurs régions.

« Nous pensons que ce variant (Omicron) va se diffuser très rapidement, au point de devenir dominant dès le début de l’année 2022. » Mais il ajoute aussi que « nous ne connaissons pas tout de cette variante (…) Il n’empêche qu’une nouvelle vague de contaminations arrive, alors même que nous sommes déjà à un niveau très haut. Nous devons donc prendre de nouvelles disposition. »

Des recommandations pour les fêtes

Jean Castex rappelle combien le déjà des gestes barrières est important. Il a aussi interdit les grands rassemblements de fin d’année.

« Appliquons un principe de bon sens : moins on est nombreux, moins on prend de risques. Evitons les grandes fêtes, les grands rassemblements ou les grands dîners », a demandé le chef du gouvernement. Pour éviter les tentations, les concerts et les feux d’artifice ainsi que les rassemblements « sauvages » seront interdits le soir du 31 décembre, à-il précisé.

Il invite aussi les Français « à se tester dans les jours qui précèdent les fêtes ».

L’accès à la dose de rappel facilité

Il sera désormais possible de faire sa dose de rappel au bout de 4 mois contre 5 aujourd’hui.

A compter du 3 janvier, il serait ainsi possible de se voir administrer une dose de rappel quatre mois seulement après la précédente, contre cinq actuellement, présentant cette injection comme le meilleur moyen d’endiguer la vague de contaminations par le variant Omicron qui se diffuse « à une vitesse fulgurante en Europe ».

Un projet de loi pour transformer le passe sanitaire

Pour renforcer l’incitation à la vaccination, le gouvernement va proposer la transformation du pass sanitaire actuellement exigée dans les restaurants et beaucoup de lieux publics en pass vaccinal, excluant de ce fait les personnes qui avaient jusqu’alors recours aux tests. « Nous avons décidé, avec le président de la République, qu’un projet de loi sera soumis au parlement début janvier pour transformer le pass sanitaire en pass vaccinal », a déclaré le Premier ministre.

Il devrait être présenté le 5 janvier.

Désormais, seule la vaccination sera valable.

Cette mesure vise à contrer davantage les non-vaccinés qui ne pourraient éventuellement plus avoir accès aux lieux qui exigent aujourd’hui le pass sanitaire. Ainsi même avec un test PCR négatif, une personne non vaccinée ne pourra subir son passe sanitaire. Seule la vaccination fera foi.

Jean Castex a ainsi acté ce changement pour « notamment transformer le pass sanitaire en pass vaccinal, et durcir les conditions de contrôle et de sanctions contre les faux pass ».

« Il n’est pas admissible que le refus de quelques millions de Français de se faire vacciner mette en risque la vie de tout un pays et entame le quotidien d’une immense majorité de Français qui a joué le jeu depuis le début de cette crise « , at-il lancé.

About 1t76c

Check Also

AIDER ! Jeux d’alcool à 2, idées ? sur le forum Blabla 18-25 ans – 29-12-2019 06:42:40

On est que 2 pour le nouvel an et j’ai besoin de vous pour des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.